Éditorial du mois

Gloire à Dieu, et pieds sur la terre… sainte!

Astronaute américain, membre de la mission Apollo 15 en 1971, James Irwin fut le huitième homme à marcher sur la lune. Il fait ainsi partie de cette poignée choisie d’explorateurs spatiaux, de ces quelques pilotes d’exception qui enfoncèrent leurs pas dans la poussière du sol lunaire. L’un de ces très rares qui eurent la joie de contempler notre si belle planète depuis l’astre de la nuit. Pourtant, lorsqu’on interrogea ce chrétien fervent sur cette expérience exceptionnelle, sur cette destination de voyage qui avait fait rêver l’humanité depuis tant de siècles et que lui-même avait désormais atteinte, James Irwin déclara : « le plus important n’est pas que l’homme ait marché sur la lune, mais que Dieu ait marché sur la terre…Je crois, en effet, que Dieu a foulé le sol de notre terre, il y a deux mille ans, en la personne de Jésus-Christ. »

                Admirable humilité de cet homme qui aurait pu s’enorgueillir d’un tel exploit mais qui conduisait plutôt ses interlocuteurs à s’émerveiller de cette œuvre infiniment plus grandiose qu’un pas sur la lune : que le Fils de Dieu, par amour pour nous, se soit fait homme, un jour du temps, en un lieu du monde. Qu’il ait grandi dans une petite bourgade de Galilée, qu’il ait arpenté les routes de Palestine, qu’il ait donné sa vie sur la Croix, plantée au sommet d’une petite colline en forme de crâne, qu’il soit ressuscité, au matin de Pâques, devant les murs de Jérusalem. Dieu, en effet, ne s’est contenté pas de nous aimer de loin, seulement du haut du Ciel : embrassant cet immense abaissement, Il est venu  à notre rencontre et s’est fait homme, au sein d’une histoire, d’un peuple, d’une famille, dans un pays, des villages, sur des chemins, sur une terre. Une terre à jamais « sainte ».

                Aussi, puisque la marche de Dieu sur notre terre est une merveille plus admirable et plus grandiose que les pas de l’humanité sur la lune, la Fraternité Saint-Pierre de Besançon et de Belfort n’a pas décider de vous proposer un voyage vers la lune ! Elle a choisi  d’aller au plus admirable et au plus grandiose : vous emmener en pèlerinage sur la terre que Dieu a foulée de son pas, sur la Terre Sainte du Seigneur et de son peuple. Ce n’est pas la lune : c’est encore mieux que la lune !

Où ? Au bord du Jourdain, à Nazareth et en Galilée, à Bethléem et Jérusalem. Au départ et à l’arrivée de l’aéroport de Bâle-Mulhouse.

Quand ? Du 21 février au 1er mars 2019 (durant les vacances scolaires de l’Académie de Besançon).

A quel prix ? 1500 euros.

Avec qui ? Un groupe de 30 à 40 pèlerins, accompagné par l’Abbé Jean-Baptiste Moreau, un Guide expert de l’agence « Routes bibliques » (et, peut-être, un autre prêtre en fonction du nombre de pèlerins).

Pour quoi ? Pour devenir des saints et ne plus jamais lire ou entendre l’Evangile comme auparavant. Pour pouvoir humer l’air que Jésus a respiré, plonger ses mains dans le Jourdain où il fut baptisé, se recueillir là où il pria, offrir là où il a donné sa vie pour nous, exulter là où il ressuscita…

Les inscriptions sont ouvertes : dépêchez-vous !! (fsspbesancon@gmail.com)

abbé Jean-Baptiste Moreau